Programme "Seconde Guerre Mondiale en Haut-Béarn"

Acte III

À l’occasion du 75e anniversaire de la Libération de la France, la Communauté de Communes a proposé plusieurs temps de rencontres et de sensibilisation sur le thème de la "Seconde Guerre mondiale en Haut-Béarn" en mai, juin et août.
Conférences, films et marches sur les sentiers du Plan Local de Randonnées ont permis à un public nombreux de se plonger dans cette période de l’Histoire et de découvrir la vie quotidienne des habitants du Haut-Béarn entre 1940 et 1944.

L’acte III de ce programme a été élaboré en concertation avec l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG) - Service départemental des Pyrénées-Atlantiques et a fait l’objet d’une présentation à la presse ce vendredi 4 octobre en présence de Daniel Lacrampe, Président de la Communauté de Communes du Haut-Béarn, Jean-François Vergez, Directeur départemental de l’ONAC-VG, Maxime Saint-Germes, coordonnateur mémoire et communication à l'ONAC-VG, Anne Giannerinni, guide, et Alix Bastian, responsable du Pays d’art et d’histoire des Pyrénées béarnaises.

De gauche à droite : Jean-François Vergez, Alix Bastian, Maxime Saint-Germes et Anne Giannerinni

Le premier volet de ce programme concerne un important travail pédagogique mené avec des élèves de troisième scolarisés au Collège Saint-Joseph et au Lycée d’enseignement professionnel agricole de Sœix d’Oloron.

Ce vendredi, à la médiathèque des gaves était organisé un travail de découverte autour de l’exposition « France Libre-Français Libres » ainsi qu’un atelier sur la clandestinité et les moyens utilisés par les évadés de France pour falsifier des documents destinés à satisfaire à des contrôles éventuels avant de traverser la frontière franco-espagnole.

Ces papiers leur serviront, vendredi 11 octobre, pour suivre le même itinéraire emprunté jadis par des candidats à l’évasion dans Oloron Sainte-Marie, en bord de gave d’Aspe pour les mener à la stèle érigée en hommage au capitaine André Jeanpierre où un hommage sera rendu par les élèves à l’ensemble des victimes.

Jeudi 10 octobre, ces mêmes élèves assisteront à la projection du film "Le dernier passage" au Cinéma Le Luxor. Il raconte l’histoire du réseau franco-belge d’évasion Comète, très actif sur la côte basque, et particulièrement des arrestations de début 1943 dans une ferme d’Urrugne qui décapita temporairement l’organisation.

Ensuite, un moment de restitution des apprentissages sera organisé autour du cairn des Évadés (derrière la villa Bourdeu) : lectures par les élèves, entrecoupées de chants sur la Résistance, auquel assisteront les participants au colloque, les autorités et le public qui voudra s’y joindre.

 

Jeudi 10 et vendredi 11 octobre, l’ONAC-VG en collaboration avec le Laboratoire ITEM (Identités, Territoires, Mobilités, Expressions) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour proposent un colloque "La Seconde Guerre Mondiale au pied des Pyrénées, les évasions".

Aux communications des universitaires, principalement de doctorants et enseignants de l’UPPA travaillant sur des aspects liés à la Seconde Guerre mondiale (évasions des Juifs de Bayonne et étrangers, évasions et Service du Travail Obligatoire en Allemagne, valorisation de sentiers d’évasion, …), s’ajouteront les interventions de deux associations de mémoire particulièrement actives sur le thème des évasions : Les chemins de la Liberté en Ariège, et Les Amis du réseau Comète.

Cet acte III se clôtura par une randonnée transfrontalière, toujours sur le thème de l’évasion, intitulée "Les Pyrénées de la liberté" le dimanche 13 octobre.
En empruntant le Plan Local de Randonnées du Haut-Béarn démarrant sur le plateau de Lhers, Anne Giannerini, guide, et Gilles Bergeras, accompagnateur de montagne, mèneront les marcheurs sur les pas des Juifs fuyant les persécutions, aviateurs devant rentrer en Angleterre, jeunes voulant rejoindre la France libre.
Balisé à l’initiative de l’Association Trait d’Union en 2004 pour la partie française et, en 2015, pour la partie aragonaise, le chemin de la Liberté entre le plateau de Lhers et Casa de la Mina par le col de la Cuarde reprend l’itinéraire emprunté par un grand nombre d’Évadés de France.
Cette randonnée permettra aux plus aguerris et amateurs de montage de mettre leurs pas dans ceux de ceux qui ont fui la France pour recouvrer la liberté, au péril de leur vie.

Renseignements :
Pays d’art et d’histoire des Pyrénées béarnaises
Alix Bastian
05 59 10 35 70

Pour en savoir plus >
Programme Acte III  (604 KB)
Note de presse (873 KB)