Ensemble pour le climat !

Présentation de deux actions opérationnelles du Plan Cimat Air Énergie Territorial

Jeudi 14 octobre, Bernard Uthurry et Pierre Casabonne avaient convié les journalistes afin de faire le point sur la démarche « Plan Climat Air Énergie Territorial » engagée par la Communauté de Communes du Haut-Béarn.

En effet, depuis 2018, la communauté de communes élabore son Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) afin d’apporter une réponse locale au changement climatique. Après une phase de diagnostic, la définition d’une stratégie et d’un plan d’actions co-construit avec les acteurs locaux, le PCAET est aujourd’hui soumis à l’avis de des partenaires institutionnels. Pour information, une consultation citoyenne de ce document et des avis des services instructeur sera mise en place au mois de décembre.

Pour le Haut-Béarn, jeune EPCI avec une nouvelle gouvernance, ce plan constitue la première stratégie de transition écologique du territoire. L’objectif principal de ce PCAET est de valoriser les actions déjà initiées et testées, pour élargir leur mise en œuvre à tout le territoire.

Beaucoup d’actions sont déjà menées par les collectivités, par des collectifs d’habitants, par des entreprises et des particuliers, soucieux de la protection de notre planète et du développement durable du Haut-Béarn. Il faut maintenant démultiplier ces initiatives, sensibiliser la population et communiquer pour que chacun « fasse sa part » à la hauteur de ses possibilités.

C’est en s’appuyant sur ces expériences et en engageant de nouvelles actions que le territoire et tous ses habitants participeront collectivement à la lutte contre le changement climatique et à adapter le territoire en le rendant résilient face à l’augmentation du prix de l’énergie.

Pierre Casabonne soulignera que « le plan climat du Haut-Béarn ne vivra que s’il est capable d’entraîner avec lui les habitants du territoire ».

Le PCAET du Haut-Béarn c’est 32 actions impliquant tous les acteurs et ciblant tous les domaines d’activités, pour réduire nos consommations d’énergie et développer les énergies renouvelables, tout en préservant l’environnement.

Lors du point presse, deux actions opérationnelles ont été mises en avant qui concernent directement le citoyen haut-béarnais.

Expérimenter le mode participatif pour une énergie locale et citoyenne !

La première, portée par l’association Haut-Béarn Transition Énergétique (HBTE), ambitionne d’augmenter les 64% d’énergie produite localement. Pour ce faire, elle souhaite développer des projets d’énergie solaire citoyenne.
Après le succès de l’implantation des panneaux photovoltaïques sur le toit de l’école d’Eysus, Pierre Louit, Président de HBTE et Gilles Falkenreck, Président de la SAS Béarn Énergies Citoyennes (société à gouvernance citoyenne créée pour porter les projets), ont pour objectif de reproduire ce schéma à plus grande échelle en investissant la toiture du futur laboratoire de transformation de légumes de la Ferme Loustau, mais aussi d’autres toitures à Oloron Sainte-Marie et à Bedous en partenariat avec la CCHB.

 

Sur la gauche, Pierre Louit et Gilles Falkereck.

L’appel à souscriptions citoyennes est lancé ! Sachant que chaque euro récolté d’ici la fin de l’année sera abondé à hauteur de 1 € par la Région Nouvelle-Aquitaine, une raison supplémentaire pour se mobiliser rapidement et souscrire à ce projet collectivement réalisable, énergétiquement local et économique équitable.

Plus d’informations : https://hbte.fr/bec/

Améliorer la performance énergétique du parc résidentiel

Seconde action présentée par Théo Hébert, Responsable Partenariats Nouvelle-Aquitaine & Occitanie : la solution gratuite Voltalis pour réduite et mieux gérer sa consommation électrique débarque en Haut-Béarn !

À travers le plan climat du Haut-Béarn, la CCHB soutient une initiative concrète permettant aux propriétaires et locataires du territoire, chauffés à l’électricité, de bénéficier gratuitement du boîtier Voltalis, une solution innovante de maîtrise et de réduction de leur consommation d’énergie.

100% gratuit et sans abonnement, le dispositif Voltalis se concrétise par un petit boîtier intelligent installé dans le logement par un technicien professionnel en deux heures environ. Il permet de connecter les radiateurs et chauffe-eaux électriques afin de mieux maitriser leur consommation et d’améliorer le confort. Les particuliers équipés peuvent réaliser jusqu’à 15% d’économies sur leur consommation annuelle, tout en contribuant activement à la transition écologique et à la lutte contre le changement climatique.

Autre intérêt de la solution Voltalis : il participe en temps réel à la sécurité du système électrique et favorise le développement des énergies renouvelables au bénéfice de tous. Lors des pics de consommation ou des baisses de production des énergies renouvelables, le dispositif Voltalis peut aider le réseau en réduisant brièvement la consommation de milliers d’appareils de chauffage, sans que cela n’impacte le confort des occupants. Le réseau conserve son équilibre et n’a pas besoin de de recourir à des centrales thermiques fortement émettrices de CO2.
Avec ce boîtier, les foyers équipés accèdent à un espace personnalisé, disponible sur ordinateur, smartphones et tablettes. Ils peuvent suivre en temps réel leurs consommations électriques et leur budget, ainsi que piloter et programmer en toute simplicité le fonctionnement de leur chauffage électrique selon leurs habitudes de vie.
Qu’ils soient propriétaires ou locataires, tous les foyers, environ 5 000, chauffés à l’électricité de la Communauté de Communes du Haut-Béarn, peuvent bénéficier gratuitement de ce boîtier.

Pierre Casabonne, Bernard uthurry et Théo Hébert.

Pour en profiter, il suffit de contacter Voltalis et convenir d’un rendez-vous d’installation par téléphone, au 05 40 25 69 96 (lundi au samedi, 9h-18h) ou par courriel à  cchb(at)voltalis.com.

Plus d’informations sur : www.voltalis.com

Bernard Uthurry conclura cette rencontre en soulignant « la capacité du territoire et de ses nouvelles générations d’être à l’avant-garde et d’innover tout en se souciant de préserver nos ressources locales remarquables ». Suivons leur exemple et soyons acteurs de la réussite de la transition écologique de notre Haut-Béarn !

Pour en savoir plus >
Note de presse (1.7 MB)